Jeudi 18 juillet à 16h

Rejoignez notre Demoday ce jeudi en live !

Découvrez les projets finaux de nos apprenants en Live ce jeudi 18 juillet de 16h à 18h sur Livestorm !

Je m'inscris

Comment s’exerce le métier de data manager clinique ?

Tu t’intéresses au métier de Data manager et tu veux en savoir plus sur les secteurs d’exercice de ce métier ? Tu es au bon endroit. Dans cet article, on va te présenter une belle opportunité, celle de devenir Data manager clinique.

Antoine Grignola
Co-fondateur de DataBird
Mis à jour le
7/6/2024

Comment s’exerce le métier de Data manager dans la recherche clinique

La Data management est une pratique qui aide de nombreuses entreprises à exploiter correctement leurs données, leur permettant ainsi d’améliorer leurs prises de décisions. 

C’est une approche qui se propage de plus en plus dans les sociétés. 

Aujourd’hui, on trouve davantage de contenus sur le sujet qu’il y a trois ans.

Pourtant, sur les articles blog, on lit beaucoup que la Data management est bénéfique aux entreprises du tertiaire. Alors qu’en réalité, cette pratique est indispensable à une myriade de secteurs, comme celui de la recherche.

Comme n’importe quelles autres organisations, les organisations de santé cherchent à améliorer leur productivité et à prendre les meilleures décisions pour atteindre leurs objectifs.

C’est pour ces mêmes raisons qu’elles recrutent des Data managers cliniques. Pour les aider à exploiter les pleins pouvoirs de la donnée.

La recherche clinique est un secteur dynamique

Le monde de la recherche clinique poursuit une cause noble. Améliorer les soins santé des patients. En pratiquant différents essais sur les humains, les cliniques évaluent l’efficacité d’un nouveau médicament avant de le proposer sur le marché.

Elles sont incontournables.

Pas d’essais cliniques, pas d’autorisation de vente de médicaments en France.

Cela explique pourquoi la France représente 11 % des essais cliniques mondiaux.

Et qu’en Europe, elle occupe la première place du podium dans l’initiation de nouveaux essais cliniques - source santegouv.fr 

Le secteur de la recherche clinique en France se porte bien.

Pour soutenir sa croissance et son attractivité, l’État a lancé en 2021, le plan Innovation santé 2030. Son ambition est de faire de la France « le pays leader en Europe sur les essais cliniques ».

C’est un secteur dans lequel il est stratégique de travailler ces prochaines années.

Les données cliniques aux services de la santé

Les données sont la pierre angulaire des recherches cliniques. Sans elles, il serait impossible de déterminer l’efficacité d’un médicament ou d’une solution de soin.

Mais leur utilité ne s’arrête pas là.

Au quotidien, les données cliniques sont également utilisées par de nombreux professionnels de santé pour répondre à leurs enjeux.

C’est grâce aux données cliniques que la recherche dans la santé peut avancer.

Les chercheurs utilisent des données cliniques pour avancer dans leurs recherches.

Elles les aident à : 

  • Comprendre la biologie des maladies ;
  • Identifier de nouvelles cibles thérapeutiques ;
  • Développer de nouveaux médicaments ;
  • Tester leur sécurité et leur efficacité.

Au-delà d’être un atout pour développer des réflexions thérapeutiques, les données cliniques sont un indispensable pour mener des recherches médicales.

Dans bien des cas, les données cliniques sont requises pour lancer et valider des recherches médicales. Cela inclut la collecte, la documentation et la soumission de données aux autorités réglementaires.

L’agence européenne des médicaments (EMA) veille à ce que chaque étude clinique respecte bien les critères en vigueur. Au risque de refuser la vente des médicaments dans l’Union européenne.

Les données des essais cliniques permettent au gouvernement de protéger les citoyens

Nous l’avons vu durant la crise Covid-19.

Les données cliniques ont été utilisées pour surveiller les tendances de la propagation de la maladie et de mesurer ses effets. Elles ont aussi permis d’identifier les personnes à risques et les facteurs de transmission.

L’État a exploité les données pour anticiper les vagues de contaminations, et ainsi adapter sa politique de santé. 

On s’aperçoit que les données cliniques ont permis de prendre des décisions politiques.

Les données cliniques permettent aux hôpitaux de réduire leurs coûts

Ces 10 dernières années, la dette des hôpitaux publics a augmenté de 40% - source

En 2022, le gouvernement lance un plan pour éponger une partie du déficit, c’est la naissance du plan Masanté2022.

Mais cela de ne suffira pas, les hôpitaux font face à de trop nombreuses contraintes pour parvenir à redresser la barre.

L’exploitation des données peut être un levier de réduction des coûts.

Une utilisation efficace des données peut contribuer à réduire les coûts des soins de santé. Des analyses pertinentes peuvent éviter des traitements inutiles.  

Elles peuvent aider les décideurs à optimiser l'utilisation des ressources médicales et améliorer la gestion des maladies chroniques.

Les données cliniques permettent de délivrer de meilleurs soins

C’est grâce à elles que les professionnels de santé peuvent prendre des décisions médicales efficientes.

Elles aident les médecins à : 

  • Évaluer l'efficacité des traitements en fonction des caractéristiques individuelles des patients, telles que leur génétique, leur histoire médicale et leur mode de vie ;
  • Identifier les facteurs de risque ;
  • Personnaliser les soins selon les besoins individuels des patients.

De manière générale, les données cliniques contribuent à l’amélioration des soins de santé. 

 {{banniere-article}}

Le Data manager clinique : le héros de l’ombre

Un Data manager a pour rôle de construire et d’administrer une base de données propre, fiable et protégée.

C’est un bâtisseur, un peu comme un chef de chantier naval.

Le chef de chantier naval agit pour que le bateau soit robuste, fiable et rapide, afin que son équipage puisse naviguer vers de lointains horizons.

À l’échelle de son environnement, le Data manager clinique fait la même chose.

Non pas avec un bateau, mais avec une base de données.

Il agit pour que la base de données soit robuste, fiable et exploitable afin que les différents services de la clinique puissent les exploiter. Et aller plus loin dans leurs recherches cliniques.

Le Data manager est un peu le héros de l’ombre, grâce à son travail, il contribue aux découvertes et aux avancées médicales.

Sans lui, les recherches cliniques seraient plus fastidieuses. Elles demanderaient plus de temps et nécessiteraient plus d’essais cliniques pour identifier la bonne solution de soin.

En 2023, il est impensable de mener une étude clinique sans Data manager dans son équipe.

Quelles sont les missions d’un Data manager clinique ?

Le Data manager clinique a un champ d’intervention plus large que les Data managers des autres industries. Ce professionnel de la donnée a un pied dans la Data, mais aussi un dans la santé.

Son travail apporte de nombreux bénéfices aux organisations de santé.

Mission 1 : assurer l’exploitation et la gestion des données

  • Rédiger le plan de data-management et le plan de validation des données
  • Créer et mettre en forme les bases de données cliniques pour les analyses 
  • Coder les pathologies en utilisant le dictionnaire MedDRA
  • Organiser le gel des données pour les différentes études 
  • Rédiger les manuels d’utilisation de l’IWRS et de l’eCRF à destination des utilisateurs internes et externes. 

Mission 2 : assurer le contrôle et la cohérence des données

  • Programmer des contrôles de cohérence et gérer des requêtes 
  • Suivre et valider les modifications relatives à la base de données clinique et ses documents associés (eCRF, DMP, DVP,…) au fur et à mesure des évolutions de la recherche.
  • Réceptionner et archiver les bases de données produites dans le cadre d’une étude

Mission 3 : assurer la communication des données

  • Programmer les rapports d'activité par centre et les communiquer aux investigateurs
  • Animer la réunion de revue des données 

Mission 4 : assurer l’amélioration continue

  • Proposer toute amélioration permettant une meilleure qualité et exhaustivité des données 
  • Participer à la rédaction et la mise à jour des procédures qualité.

Quelles sont les compétences d’un Data manager clinique ?

Les compétences nécessaires pour exceller dans ce rôle sont à la fois techniques et spécifiques au domaine de la santé et de la recherche clinique. Voici une liste de quelques compétences essentielles identifiées en parcourant les diverses offres d’emploi en ligne.

Gérer des projets dans le monde de la recherche clinique

Le Data manager gère des projets de recherche clinique de A à Z.

Réalisant les étapes de planification, de budgétisation et de coordination des activités.  Pour y parvenir, il doit avoir une solide compréhension de la collecte, de la gestion et de la validation des données cliniques. 

Les données cliniques sont différentes d'autres types de données que l’on peut retrouver en entreprise (exemple : données marketing). Cela demande des connaissances spécifiques, notamment en outils de saisie et de gestion des données, comme : 

  • Case Report Forms ;
  • OpenClinica ;
  • Medidata ;
  • Etc.

Sans cela, il sera difficile pour lui d’être opérationnel dans la gestion de projets.

Maîtriser les méthodologies de la recherche clinique

Pour exercer correctement son métier, le Data manager clinique doit comprendre les concepts médicaux et les protocoles d'essais cliniques.

Cette compréhension du monde le la recherche l’aidera dans la collecte des données, puisqu’il saura quoi récolter et comment l’analyser. 

Cela l’aidera également dans le repérage des anomalies ou des incohérences dans les données cliniques. En connaissant les concepts médicaux, iI pourra identifier des données atypiques ou non conformes aux attentes médicales.

Maîtriser les différentes réglementations

Les essais cliniques et les études médicales sont soumis à des réglementations strictes. Le Data manager doit impérativement maîtriser ces réglementations (comme les bonnes pratiques cliniques ou BPC).

Sa responsabilité est d'assurer que le plan de data management et le plan de validation des données sont conformes à ces normes. 

Il doit aussi s’assurer de la sécurité des données cliniques pour protéger les informations médicales sensibles et garantir la confidentialité des patients.

Maîtriser les outils et logiciels du secteur

Le Data manager doit être compétent dans l'utilisation d'outils et de logiciels spécifiques à la gestion des données cliniques, tels que les systèmes de gestion des essais cliniques (CTMS), les bases de données cliniques (CDMS) et les outils de capture électronique de données (EDC).

Les logiciels R, Oracle et SAS reviennent régulièrement dans les offres d’emploi.

Assurer une communication de qualité

Le Data manager clinique interagit fréquemment avec les parties prenantes de l'étude, y compris les chercheurs, les sponsors, les autorités réglementaires et les comités d'éthique. 

La communication est essentielle pour assurer la cohérence des données et la conformité aux protocoles.

Que cela soit à travers des plans de Data management, des tableaux de bord ou des réunions en internes ; le Data manager clinique doit être clair dans ses propos et faire preuve de pédagogie.

Évolution professionnelle d’un Data manager clinique

Le Data manager travaille principalement dans les organisations de soins de santé, les entreprises pharmaceutiques ou de recherche médicale.

Après plusieurs années d’expérience, il peut évoluer vers différents types de postes.

Des postes plus en lien avec le monde de la Data, comme : 

  • Data manager senior ;
  • Chief data officer ; 
  • Consultant en Data management ;
  • Etc.

Ou des postes plus en lien avec le monde de la recherche clinique, comme : 

  • Coordinateur de recherche clinique ;
  • Consultant en recherche clinique ;
  • Analyste de données cliniques ;
  • Etc.

Les compétences en Data management sont très recherchées sur le marché de l’emploi. 

Selon tes aspirations professionnelles, il aura toujours de nombreuses opportunités.

Salaire d’un Data manager clinique

En France, les Data managers sont très prisés par les entreprises de tous secteurs. Ce qui a tendance à tirer vers le haut les rémunérations de ces professionnels. Selon Datarecrutement, les salaires moyens pour les Datas managers sont les suivants : 

Data manager junior (0-2 ans)Data manager confirmé (2-5 ans)Data manager senior (5-10 ans)
39k - 46k49k - 55k55k - 90k

En confrontant ces données aux offres d’emploi de Data manager clinique, diffusées en ligne, nous constatons un niveau de rémunération égal.

[H2] Comment devenir Data manager clinique ?

Cet article t'a convaincu de devenir Data manager clinique ?

Bien, maintenant il est temps pour toi d’acquérir les compétences clés du métier.

Pour y arriver, il te faudra suivre une formation de Data manager ou une formation de Data manager clinique.

La première est plus généraliste, elle te permettra d’exercer dans plusieurs types d’industries. Cela peut être un choix judicieux si un jour le monde de la recherche ne te passionne plus.

Voici les formations possibles pour y arriver :

Formations
Bootcamp Data analyse de DataBird
Data manager - Orsys

Manager de projets en stratégies digitales et data marketing (MS) - Audencia

Manager de solutions digitales et data - Groupe 3iL

Manager marketing data et commerce électronique (MS) - Skema Business School

La seconde est plus spécialisée. Elle t’apprendra à réaliser le métier de Data manager sous le prisme de la recherche clinique. Cela peut être idéal si tu es passionné par ce secteur. En revanche, cela peut être un peu plus limitant qu’une formation généraliste. Si un jour, tu souhaites changer d’industrie et travailler dans le marketing, ce sera handicapant.

Voici les formations possibles pour y arriver :

Formations
Licence Data manager clinique - Université de Tours
Licence professionnelle Data manager clinique - CFA Leem
class="link-7">Formation Data manager en recherche clinique - Formatis

Si tu as des questions sur ce métier, n’hésite pas à venir nous les poser. C’est avec plaisir que nous te conseillerons dans ton projet professionnel.

Rejoignez-nous pour notre Demoday le 18 Juillet à 16h !

Découvrez les projets de fin d'étude de nos apprenants en live !

Je m'inscris
Faites un premier pas dans la data avec nos cours gratuits
Démarrer
Difficulté :
Facile