🔔

Webinar de présentation de nos formations le mercredi 1 février

Je m'inscris à l'événement

Qu’est-ce qu’un Business analyst et quel est son rôle dans l’entreprise ?

Les entreprises sont aujourd’hui en remise en question permanente. Entre la digitalisation, la numérisation et la décarbonisation, les entreprises cherchent constamment à améliorer leurs performances. Pour s’en donner les moyens, elles peuvent notamment faire appel à un Business analyst. Il s’agit d’un consultant fonctionnel qui analyse le marché et l’organisation de l’entreprise afin d’optimiser sa compétitivité. Découvre le rôle clé et les compétences du Business analyst.

Business analyst
Table des matières

Qu’est-ce qu'un Business analyst ? 

Les entreprises ont de plus en plus besoin de s’appuyer sur des données afin de déterminer comment optimiser leur stratégie ou leur organisation. Définir une stratégie data-driven permet d’orienter sa stratégie en fonction de données récoltées. Il faut donc quelqu’un au sein de l’entreprise capable d’analyser ces données afin de produire des indicateurs et des recommandations.

Le Business analyst joue ce rôle-clé dans l’entreprise. Son rôle est proche de celui des autres métiers de la data dédiés au traitement et à l’analyse de données. Il donne du sens aux chiffres et à toute la donnée récupérée par l’entreprise. 

Comme tu t’en doutes, ce métier exige certaines compétences techniques en data analyse. Mais en plus de ce bagage technique, le Business analyst doit être un bon communicant.
Par exemple, il doit savoir construire des tableaux de bord efficaces et adaptés aux missions des équipes-métiers qui composent une entreprise. Ces tableaux de bord permettent notamment de suivre efficacement l’avancée d’un projet ou de mesurer les performances d’une activité.

Au quotidien, le Business analyst étudie les tendances d’un marché à travers les données auxquelles il a accès. Il doit donc posséder des compétences techniques et un bon sens de la communication.

Compétences du Business analyst

La formation Data Bird permet de te former à la data analyse afin d’acquérir les compétences recherchées par les entreprises en quelques semaines ! Tu veux devenir Business analyst ? Cette formation est faite pour toi !

Découvrir la formation data analyst

Le rôle du Business analyst dans l’entreprise

Le Business analyst est un agent de changement

Aider à la stratégie de l’entreprise

Business analyst et stratégie

Les entreprises sont souvent à la recherche d’une rentabilité immédiate. Pourtant, certaines stratégies ne sont pas payantes à court terme, mais très rentables à long terme. Ainsi, le bénéfice immédiat n’est pas le seul indicateur à regarder et cela peut être assez contre-intuitif pour les dirigeants (surtout ceux qui ont le nez dans le guidon).

Un des rôles du Business analyst est d’optimiser la stratégie d’une entreprise en analysant le marché de manière globale et sur le long terme. Il peut alors produire des recommandations éclairées sur la stratégie de l’entreprise en appuyant ces conseils sur des données pertinentes.

Par exemple, un Business analyst peut conseiller à un vendeur d’imprimante de baisser le prix de ses machines si les données montrent que les clients dépensent plus sur les cartouches après avoir acheté l’imprimante. Ainsi, une analyse des données financières peut révéler la rentabilité d’une opération qui aurait pu sembler risquée au premier abord.

Le Business analyst trouve donc des opportunités stratégiques pour l’entreprise en analysant son marché et le comportement des clients. Il va ensuite transmettre ses conclusions aux services concernés.

Un rôle d’interface avec les différents services

Business analyst aide ses collaborateurs

Comme nous l’avons expliqué, le Business analyst s’appuie sur la data pour délivrer des conseils sur la stratégie commerciale de l’entreprise. Pour que ces conseils soient appliqués, il faut aussi (surtout dans le cas d’une grande entreprise) que les informations circulent bien entre les services.

Un des rôles du Business analyst est donc de faire le pont entre le département informatique et les équipes métiers. Il s’assure aussi que la stratégie soit comprise par tous les collaborateurs, ce qui est crucial pour la réussite du projet.

En effet, malgré tous les avantages qu’une stratégie data-driven peut apporter, on constate que de nombreux projets data-driven sont infructueux pour des raisons humaines qu’on peut croire négligeables.

Par exemple, environ un quart des projets data échouent à cause d’un manque de communication dans l’entreprise sur la nouvelle stratégie à suivre. Une stratégie qui prend le risque de bousculer les méthodes de travail actuelles des salariés doit assurément être comprise par l’ensemble de l’équipe pour que chacun apporte sa pierre à l'édifice. 

Un gestionnaire de projet

le business analyst est un gestionnaire de projet

Le Business analyst produit donc des conseils en stratégie, puis veille à la bonne application de ces conseils. Il lui faut de ce fait une vision globale pour suivre l’avancée du projet.

Il agit également comme gestionnaire de projet.  Il a pour mission de définir des indicateurs de suivis (KPI) pertinents vis-à-vis de sa stratégie puis d'indiquer la marche à suivre pour atteindre l’objectif souhaité.

Dans le cadre du lancement d’un nouveau produit, le Business analyst va d’abord faire une étude de marché et évaluer la capacité du produit à pénétrer ce marché. Mais la mission ne s'arrête pas là. Tout au long du projet, il suit les indicateurs importants et fournit des recommandations aux parties prenantes au projet. 

En somme, le Business analyst est capable de planifier ses résultats mais aussi de s’assurer tout au long du projet qu’ils se réalisent, en délivrant des recommandations cohérentes avec la réalité du terrain.

Les missions du Business analyst

L'analyse des marchés est comme une gigantesque partie d'échecs à plusieurs dimensions

Le Business analyst doit effectuer des missions ponctuelles…

Les missions ponctuelles du Business analyst

Dans un environnement de plus en plus concurrentiel et compétitif, les entreprises doivent prendre des risques pour s’imposer sur son marché.

Pourtant, il ne faut pas prendre des risques inconsidérés. Se lancer sans une bonne connaissance du marché ou de l’importance de l’investissement de départ risque de mettre en péril la réussite du projet. 

Un Business analyst aide donc les entreprises à y voir plus clair. Il peut intervenir sur une mission ponctuelle afin d’aider les équipes dirigeantes ou opérationnelles à maximiser les chances de succès d’une opération. Il évalue la faisabilité d’un produit et ses chances de réussite grâce à une analyse de marché.

Par exemple, lors du lancement d’une nouvelle gamme de produits, une entreprise peut demander à un Business analyst de lui fournir quelques indicateurs importants : point mort, le prix minimum de vente, la prévision du volume des ventes… 

Son rôle consiste alors à aider au lancement du produit en permettant au product manager ou au marketing manager de s’appuyer sur des données et des indicateurs pertinents.

Le role du Business analyst lors du lancement d'un produit

Ainsi, le Business analyst vient parfois appuyer les entreprises de manière ponctuelle pour des missions exceptionnelles où elles ont besoin d’une expertise. 

Dans d’autres cas, le Business analyst peut être engagé sur une plus longue période pour réellement guider la stratégie de l’entreprise sur le long terme.

… Mais doit aussi relever des défis à long terme

Les missions long terme du Business analyst

Pour améliorer durablement l’organisation d’une entreprise, le Business analyst est engagé dans le cadre de missions plus longues. Guider une entreprise sur le long terme est un travail de longue haleine qui requiert une expertise technique et des qualités humaines.

Pourtant, il est souvent difficile (voire impossible) d’imposer brutalement un changement d’organisation aux équipes opérationnelles.

Différent d’un CEO ou d’un dirigeant, le Business analyst délivre aux différentes équipes des recommandations pour optimiser leur organisation. Il leur permet de prendre du recul sur leur activité, de prendre eux-mêmes les décisions qui vont permettre d’améliorer leurs performances.

Toutes les équipes-métiers ont besoin des données liées à leur activité pour améliorer leurs performances. Cependant, le traitement des données est un travail parfois difficilement compatible avec un emploi du temps chargé. Le rôle du Business analyst peut consister à délivrer ces données après les avoir analysées, par exemple en élaborant un tableau de bord dédié à leur activité.

Gestionnaire de projet, consultant, pont entre différents services, analyste de données.. Le métier de Business analyst a de nombreuses casquettes. Qu’est-ce qui le différencie du data analyst?

La différence entre Business analyst et data analyst

La différence entre un Business analyst et un Data analyst peut parfois être difficile à percevoir. De fait, ils traitent et analysent tous deux les données et ce sont deux profils recherchés.

Pourtant, les confondre alors que leurs missions ne se superposent pas peut mener à des erreurs stratégiques pour l’entreprise.

Leurs métiers sont en réalité complémentaires. Le Business analyst reprend souvent le travail du data analyst et le complète afin de faire émerger ou de préciser de nouvelles opportunités de marché. L’alliance des deux permet de tirer le meilleur profit des données de l’entreprise.

La réelle différence entre ces deux métiers réside dans les données traitées. Le Data analyst va traiter des données numériques tandis que le Business analyst va aussi inclure des données non numériques comme les facteurs humains. Les données non-numériques, c’est tout ce qui n’est pas quantifiable directement (ex : la résistance au changement des équipes opérationnelles).

Dans la vie de tous les jours, nous prenons en compte des données non-numériques au quotidien. Par exemple, tu t'adresses différemment à une personne si tu sens qu’elle n’est pas de très bonne humeur. Pourtant, l’humeur ou le caractère d’une personne est difficilement chiffrable.

Du côté business, ces données non-numériques est ce qu’on appelle le “moat width” (littéralement la “largeur des douves” en français) c’est-à-dire la distance qui sépare des concurrents. 

Prenons comme exemple Apple et Huawei. Les produits Huawei sont pour la plupart plus performants d’un point de vue technique et pourtant, Apple reste le numéro 1 du marché mobile avec des téléphones 3 à 4 fois plus chers.

Apple versus Huawei

Pourquoi ? En raison de l’attachement des clients à la marque et à son univers. C’est une donnée non-numérique très difficilement quantifiable mais qui a une importance primordiale dans la stratégie d’une entreprise.

La rémunération du Business analyst

Le Business analyst est très demandé sur le marché du travail actuel et le sera encore plus les prochaines années.

Selon Career Explorer, aux Etats unis par exemple le nombre de Business analysts va augmenter de 14% en 10 ans.  Le salaire du Business analyst s’adapte en conséquence. En plus de ces salaires, les perspectives de carrière sont très intéressantes et de nombreuses spécialisations sont possibles.

Au début de sa carrière, un Business analyst gagne entre 40 000 € et 50 000 € brut par an. Après quelques années d’expérience, il peut viser entre 50 000 € et 60 000 € brut par an.

salaire business analyst

Source : Jobted

Si ce métier t'intéresse, regarde maintenant les compétences nécessaires pour devenir Business analyst.

Les compétences du Business analyst

Les compétences techniques du Business analyst

Les compétences du Business analyst

Tu l’as compris, le Business analyst est un acteur important dans la mise en place et l’exécution d’une stratégie data-driven. Il doit donc savoir analyser un volume conséquent de données afin de pouvoir justifier ses recommandations.

Pour faire parler les données, le Business analyst doit avoir des compétences techniques en termes de traitement de données. Il doit détenir une bonne maîtrise des langages de programmation de la data science (Python et SQL) ainsi qu’une bonne connaissance des indicateurs financiers usuels et des théories commerciales.

Cette brique technique est très importante. Le Business analyst doit savoir bien croiser, comparer ou trier les données auxquelles il/elle a accès afin d’en tirer le meilleur parti.

Conseil : Pas de panique ! Même sans expérience technique, tu peux acquérir rapidement les compétences techniques recherchées par les entreprises. Pour preuve, découvre l’avis de Joanna, alumni du bootcamp de DataBird : 

Databird m’a permis d’acquérir très rapidement des bases solides sur SQL et sur Python alors que je n’avais jamais écrit une ligne de code avant de commencer la formation. Leur méthode basée sur un mix de cours théorique (un peu) et d’exercices pratiques en binôme (beaucoup) s’est avérée super efficace.

Les qualités recherchées chez un Business analyst

Business analyst et entretien d'embauche

La diversité des missions qu’on peut attribuer à un Business analyst rend le métier très polyvalent.

Le bagage technique est important dans ce métier mais savoir communiquer ses analyses est aussi important que de savoir les faire.

Pour cela, un bon Business analyst doit donc être curieux, avoir un bon esprit d’analyse et surtout une grande capacité d’adaptation. En plus de cela, il doit savoir gérer un projet data et se faire comprendre de tous. 

Il ne faut pas oublier qu’il peut être amené à travailler avec des profils différents comme un data analyst, un data scientist, un data engineer, un directeur financier, un product owner, un business developer etc...

Ce métier est polyvalent et nécessite des qualités techniques et humaines. Des compétences en data visualisation se révèlent réellement indispensables dans ce métier car fournir des analyses précises et compréhensibles est souvent la clé du succès. 

Comment devenir Business analyst?

Le CV du Business analyst

Les formations académiques pour devenir Business analyst

Il faut un certain bagage technique pour pouvoir utiliser les outils et les langages propres à l’analyse de données.

Souvent, pour devenir Business analyst on doit passer par une école de commerce délivrant un master Data analyst. On peut aussi suivre une formation plus avancée comme un master en data science.

Les formations traditionnelles permettent de devenir Business analyst. Cependant, elles peuvent être contraignantes pour un salarié en reconversion vers la data. En plus du temps de la formation, le coût peut être un frein pour beaucoup. Aussi, elles ne s’adaptent pas à tous les profils. Heureusement, des solutions existent pour se former en quelques semaines !

Suivre une formation accélérée à la Data analyse

La formation bootcamp de DataBird permet de te former à la data analyse afin d’être prêt à occuper un poste de Business analyst rapidement. En accordant une place importante à la pratique, la formation Data analyst à Paris (8 semaines à temps plein) ou la formation Data analyst à distance (12 semaines à temps partiel) te permet d’apprendre vite à résoudre des problèmes business grâce à la data.

Les nombreux cas concrets étudiés sont le meilleur moyen de cerner les enjeux business de la data et d’acquérir les compétences tant recherchées sur le marché du travail.

Pour conclure, le métier de Business analyst est un métier polyvalent qui ouvre de nombreuses portes dans le marché du travail aujourd’hui. Alors, inscris toi, surf sur la vague de la data et deviens un Business analyst professionnel en quelques semaines !

A lire également :

Tu souhaites te former à la data ? 

Tu veux en savoir plus ?

batch databird en data analyseTélécharger le programme
équipe DataBird formation data analyse

Tu souhaites devenir data analyst

Notre formation intensive en présentiel ou en distanciel en data analyse est ouverte à tous types de profils. Tu es intéressé pour rejoindre notre communauté ? Postule pour en savoir plus.

croix
Webinar de présentation de nos formations le mercredi 1 février
Je m'inscris à l'événement